• image

La myopathie

Cette maladie devenue célèbre grâce à l’action du Téléthon reste encore un grand mystère pour de nombreuses personnes.

Etat de la connaissance médicale

L’élément déclenchant n’est à ce jour pas identifié.

De quoi parle t-on ?

La Myopathie est une maladie neuromusculaire qui se concrétise par la dégénérescence du tissu musculaire. Cependant, cette maladie peut prendre plusieurs formes et nous parlons des Myopathie : Myopathie de Duchenne, Dystrophie musculaire facio-scapulo-humérale,   Myopathie à corps zébré, Myosite à inclusion, etc

Toute douleur ou diminution de la force musculaire n’est pas obligatoirement signe de Myopathie. Celle-ci fait partie d’une famille de maladie appelée Myosite. Les Myosites ont en commun de provoquer des symptômes musculaires.

Les causes ?

Il s’agit d’une attaque du système de défense de l’organisme (système immunitaire) contre lui-même.

Les causes sont variées :

  • La Myopathie peut avoir une origine génétique.
  • Elle peut être provoquées par une cause externe tel qu’une infection ou une blessure mais ces cas sont qualifiés de rare.
  • La Myopathie peut provenir de désordres métaboliques
  • Elle peut être due à consommation de drogues ou de médicaments

Le diagnostique

Plusieurs possibilités existent pour diagnostiquer cette maladie.

La première étape passe par votre médecin de famille. Celui-ci procèdera à un test de votre force musculaire.

La prise de sang dont l’objectif est le dosage des enzymes musculaires: L’analyse de sang permet de faire un diagnostique fiable c’est à dire une détection de l’anomalie dans le gène dans 60 à 70 % des cas. Il ne s’agit pas d’un prélèvement sanguin classique. Seul

L’IRM : Votre médecin pourra décidé de faire procéder à un IRM afin de rechercher des signes radiologiques de maladie musculaire.

L’électromyogramme a pour but de démontrer des anomalies confirmant la présence d’une maladie musculaire. Il est pratiqué par un médecin. Ce dernier dispose des électrodes sur les muscles permettant de recueillir un signal électrique.

Enfin la biopsie musculaire est pratiquée sous anesthésie locale par un médecin spécialisé. Un prélèvement du muscle est réalisé afin d’être analysée.

Traitement

Il existe plusieurs traitements. Le principal est à base de corticoïde. Au début du traitement, il est administré à autre dose. Puis au fur et à mesure les doses diminuent. Les résultats sont souvent assez positifs mais ils ne sont pas sans effet indésirable.

Un autre traitement plus complexe est parfois préconisé. Les anticorps sont contenus dans le Plasma. Le traitement consiste à changer les anticorps qui participent à l’attaque musculaire. Les échanges plasmatiques sont réalisés au moyen d’une machine dans laquelle circule le sang du patient à partir d’une perfusion.

Liens utiles

http://www.afm-telethon.fr

www.myosites.org

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *