• image

L’aménagement de la cuisine

Le constat

La cuisine est l’une des pièces à vivre principale d’une maison. La préparation des repas est une activité créative et psychologiquement positive.  La cuisine c’est également souvent le lieu ou l’on mange, ou l’on partage le repas, donc un lieu convivial. Cependant, il cet endroit est potentiellement très dangereux.

Dans la cuisine, s’accumulent de très nombreux éléments à risque pour un handicapé ou une personne à mobilité réduite. 25% des accidents domestiques se produisent dans la cuisine. De plus la majorité de ces accidents sont qualifiés de grave.

Les facteurs de risque 

L’aménagement :

Les rangements doivent être pratiques et « rationnels » : des placards organisés par thèmes et facilement accessible pour la personne à mobilité réduite : Organisez par thème : Vaisselle, épicerie, appareils électriques, produits d’entretien, le plan de travail doit être stable. Certains couples sont à proscrire : Eau-Electricité, Liquides entretien-boisson,…

Ne jamais utiliser un emballage alimentaire pour stocker un produit de nettoyage, par exemple ne pas transvasez de la javel dans une bouteille d’eau.

Il ne doit pas y avoir de fils électriques qui pendent.

Les appareils ménagers doivent être ranger après usage, et éviter qu’il ne soit un obstacle au déplacement. Ne pas laisser la porte du lave vaisselle ouverte.

Le sol :

Il est à garder toujours sec. Attention aux projections de produits d’entretien et d’eau à proximité des éviers.

Attention aux projections de graisse en provenance de la cuisinière ou du four.

L’éclairage :

L’interrupteur doit être visible et luminescent pour la nuit.

Les robinets :

Il est préférable de disposer de robinets thermostatiques pour éviter les brûlures d’eau trop chaude ou bien limiter la température de l’eau à 60 degrés. 


Impératif :

Un extincteur de type ABC facilement accessible en cas d’urgence

Les aides

L’ANAH (Agene Nationale de l’habitat)

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources très modestes » :

  • 50 % du montant total des travaux HT dans la limite maximum de 10 000 €.

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources modestes » :

  • 35 % du montant total des travaux HT. dans la limite maximum de 7 000 €.

La MDPH, (Maison départementale des personnes handicapées) peut vous proposer une aide complémentaire.

Liens utiles

Agene Nationale de l’habitat : 0 820 15 15 15

http://www.mdph.fr

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *