NOS CLIENTS TEMOIGNENT

J’étais manutentionnaire logistique dans un entrepôt. J’ai été formé pour être en éveil car dans un entrepôt, avec les engins élévateurs, les Fenwick, les risques d’accidents sont réels. Un jour, je marchais pour me rendre de l’entrepôt aux locaux administratif, lorsque mon regard a été attiré par une manœuvre effectué par le petit nouveau. C’était déjà trot tard. La pile de palette a basculé et j’étais dessous. Après plusieurs opérations et des séances innombrables de rééducation, j’ai récupéré l’usage de mon bras, mais pour mes jambes, …, la colonne vertébrale a été touché. J’ai trouvé chez Avidom une écoute et la volonté de répondre à ma demande. Ils m’ont d’abord aidé à y voir clair car au delà de la MDPH, de nombreuses possibilités d’aides existent. L’intervenante est vraiment conforme à mon attente. Elle est discrète, elle connaît son travail et nous avons instauré une relation humaine mais avec beaucoup de retenu et cela me convient parfaitement.

François, 44 ans, marié, 3 enfants

J’étais cadre supérieur dans le service marketing  chez un opérateur Telecom.  Je pensais qu’il s’agissait d’un travail sans risque. Epuisant mais sans risque. A chaque lancement d’une nouvelle offre, c’était des heures de réunions, des « brain storing » sans fin, des coups de gueule et des fou rire. Je travaillais parfois 10 heures par jour, les déplacement dans les agences dans toutes la France, les réunions au siège, les déjeuners de travail qui dure 2H30 ou à l’inverse, même pas le temps de prendre un sandwich, un rythme de travail, intensif. Un jour c’est arrivé, depuis quelques jours je me sentais fébrile, j’avais l’impression de ne plus avoir de force, j’avais des pertes d’équilibres, en pleine réunion de projet je me suis mis à somnoler. Je pensais que j’avais besoin de vacance. J’ai fait mon AVC le soir même, dans le métro. C’est aussi cela qui m’a sauvé. La prise en charge a été quasi immédiate. Je suis paralysé du coté droit. J’ai beaucoup de difficulté à parlé. Avidom m’a délégué une intervenante qui avait de l’expérience dans ce domaine. Elle intervient tous les matins pour l’aide à la toilette et pour préparer le déjeuner. Nous avons créé un mode de communication et elle comprend rapidement ce que j’attend d’elle. Je rencontre tous les 6 mois la coordinatrice d’Avidom pour faire le point, et je suis pleinement satisfait de leur service.

Philipe, 52 ans, marié, 2 enfants

La pratique des aspirations endo-trachéales n’est autorisée qu’aux intervenants à domicile qui ont suivi une formation spécifique et qui ont réussi l’évaluation. Pour les personnes trachéotomies, trouver un intervenant qui a cette compétence, en plus de correspondre aux autres besoins n’est pas une chose simple. Avidom a répondu immédiatement et clairement à ma demande. Il ne m’ont pas demandé comment s’écrit indo-trachéales, mais à qu’elle date je souhaite démarrer leur intervention.

Geneviève, divorcée, 1 enfant, ex grande fumeuse