• image

La salle de bain

La Salle de Bain – Lieux de tout les dangers ou de détente

Le constat

En cas de mobilité réduite, la salle de bains doit être aménagée pour  correspondre aux capacités de l’usager. Il faut l’adaptée pour que la toilette et les soins d’hygiène soient réalisable de façon autonome par le bénéficiaire ou possible à exécuter lorsque ceux-ci nécessitent la présence d’un aidant.

Les facteurs de risque 

Le sol :

Il est à garder toujours sec. Attention aux projections de produits d’hygiène (savon, gel de douche…), qui le rende glissant. 


L’éclairage :

Il s’agit de l’un des points essentiels.

L’interrupteur doit être visible et luminescent pour la nuit, Il doit être placé à l’extérieur à l’entrée de la salle de bain ou à un endroit très accessible depuis la porte d’entrée, 


Pensée à une veilleuse pour la nuit. 


Les robinets :

Il est préférable de disposer de robinets thermostatiques pour éviter les brûlures d’eau trop chaude ou bien limiter la température de l’eau à 60 degrés. 


La baignoire :

Les précautions suivantes sont à prendre:

Mettre des bandes adhésives antidérapantes ou un tapis 
antidérapant dans

Le fond de la baignoire ou du bac à douche :


  • Poser sur le mur qui borde la baignoire une barre d’appui qui permet d’entrer
    1. et de sortir. Elle doit être inclinée de 45 degrés. Idem pour la douche, mettre
    2. sur le mur des barres d’appui à placer à une hauteur de 1,50 m et inclinées à
    3. 45 degrés.
 Lorsque la douche est fixe et murale, équipez la baignoire avec un
    4. tuyau de douche flexible. 

  • Le lavabo :
    1. il est souvent encastré ce qui ne permet pas de se laver en 
position assise ou
    2. en fauteuil roulant. Il est préférable de faire installer une vasque qui offre
    3. une large surface d’appui. 


L’armoire à pharmacie ou l’armoire de salle de bain :

Retirez tous les médicaments même ceux qui ne vous paraissent pas    dangereux

Fermeture de la porte :

La majorité des portes de salles de bain sont pourvues d’un système de fermeture de type clé, targette ou bouton à poussoir. Pour éviter que votre proche ne s’enferme et ne puisse plus sortir, supprimer le dispositif de fermeture. 


Les produits d’hygiènes :

Savons, shampoings, gels de douche

Préférer des produits moins agressifs tel que ceux destinés aux enfants. Ils doivent être accessible pour le bénéficiaire.

Les aides

L’ANAH (Agene Nationale de l’habitat)

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources très modestes » :

  • 50 % du montant total des travaux HT dans la limite maximum de 10 000 €.

Si vous vous situez dans la catégorie « ressources modestes » :

  • 35 % du montant total des travaux HT. dans la limite maximum de 7 000 €.

La MDPH, (Maison départementale des personnes handicapées) peut vous proposer une aide complémentaire.

Liens utiles

Agene Nationale de l’habitat : 0 820 15 15 15

http://www.mdph.fr

Posted in:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *